Confinement et maltraitance : soyons tous attentifs !

Cette période de confinement génère un climat anxiogène, et peut favoriser les tensions intra-familiales, notamment les violences exercées sur les enfants. Il est important de rester vigilant aux enfants présents dans votre entourage.
Établissements scolaires fermés, activités extra-scolaires suspendues, visites familiales ou relations de voisinages devenues complexes... En cette période de confinement, l’entourage des enfants est extrêmement restreint, et les situations de maltraitance intra-familiale plus difficiles à détecter. L’Education nationale, acteur fort de la prévention, permettait de conserver un lien avec de nombreux enfants, et de maintenir une surveillance quotidienne à leur égard.

Ce rôle d’alerte étant devenu très complexe dans le contexte actuel, il est essentiel que chacun reste attentif à tous les enfants qui pourraient être exposés à une situation de risque ou de danger, dans son entourage proche.

Signaler une situation à risque ou de danger immédiat

Le service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger, « 119 » reste aussi ouvert 7 jours sur 7, et 24h sur 24h pour traiter toutes les situations de prévention ou de protection de l’enfance. Ce numéro de téléphone est gratuit.

En cas de danger grave et imminent

  • La police ou la gendarmerie : 17
  • Secours d’urgence : 112
  • SAMU : 115
  • Pompier : 18

Signaler le danger : un acte solidaire et un devoir citoyen

Signaler une situation à risque ou de danger est un geste simple et sans risque pour chacun d’entre nous. Il peut sauver la vie d’un enfant. Cela vaut également pour les enfants et adolescents confrontés à une telle situation pour eux-mêmes ou pour un autre mineur en danger. Rappelons, également, qu’il s’agit d’une obligation légale.

Violences conjugales et confinement : mobilisons-nous !

Numéros et plate-formes d’urgences nationaux

Les outils cités ici sont tous anonymes et gratuits.
Les sites disposent tous d’un bouton permettant de quitter rapidement le site et d’effacer son passage dans l’historique.


Anonyme et gratuit, c’est le numéro d’écoute et d’orientation de référence
Le 3919

Du lundi au samedi de 9 à 19h
Ce numéro d’écoute et d’orientation de référence s’adresse aux femmes victimes de toutes formes de violences (violences conjugales, viol, agression sexuelle, harcèlement, violence psychologique, mariage forcé, excision, etc.). Des professionnels formés écoutent et orientent les femmes vers un accompagnement spécialisé.
Appeler le 3919
Signaler une violence en ligne
24h/24, 7j/7
Une plateforme nationale vous permet d’échanger en direct avec un policier ou un gendarme spécifiquement formé à la prise en charge des victimes de violences sexuelles et sexistes.

Sos Viols Femmes Informations
du lundi au vendredi de 10h à 19h
Ce numéro est destiné aux femmes victimes de viols ou d’agressions sexuelles, à leur entourage et aux professionnels concernés.
Appeler le 0 800 05 95 95

le CIDFF de la Loire
Les 9 salariées - juristes, conseillères emploi, chargées de missions spécifiques - sont à l’écoute de leurs publics, plus particulièrement les femmes, pour répondre à leurs questions et recevoir les informations pertinentes que nécessitent leur situation et leurs demandes ( Droit de la famille, droit du travail, emploi, violences conjugales, etc.) »

Tél. : 06 72 94 47 46 de 9h à 12h et de 14h à 17h du lundi au vendredi sauf mercredi après midi
ou 07 49 38 91 89 les lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h à12h
Courriel : cidff42@cidff42.fr
Informations sur le site internet : www.cidff42.fr »
En cas d’urgence, contactez le 17
Mairie de L’Horme
Cours Marin
42152 l’Horme
Ouverture lundi, mardi, jeudi, vendredi 8h30-12h et 13h30-17h30
mercredi 8h30-12h et 14h00-17h30

Tél : 04 77 22 12 09 / Fax : 04 77 31 67 49
Courriel : mairie@ville-horme.fr
Suivez-nous:

© L’Horme 2017